Nos conseils sur le sport et l'alimentation lorsque l'on pratique le vélo RPM

Le vélo RPM peut se pratiquer avec un coach, de la musique, et pourquoi pas des lumières fun pour plus de plaisir.

Les vélos RPM de la gamme echelonfit constituent en effet une manière de vous entraîner avec plus de fun. Mais là encore, comme il s’agit d’un exercice physique, vous aurez besoin de suivre une alimentation adaptée pour améliorer votre performance physique et pour offrir à votre corps les nutriments nécessaires à son bon fonctionnement. Voici alors nos conseils sur le sport et l’alimentation lorsque vous pratiquez le vélo RPM.

Pourquoi faut-il adapter son alimentation lorsque l'on pratique le vélo RPM ?

Faire du vélo RPM nécessite de l’énergie. À cet effet, notre corps aura besoin de nourriture pour qu’il puisse avoir l’énergie nécessaire afin que vous puissiez pédaler et vous entraîner de la bonne manière. Le sport et l’alimentation constituent en effet un duo parfait pour rester en bonne santé. En optant pour une alimentation saine et adaptée, notre corps va transformer les éléments nutritifs en énergie. Donc plus on s’entraîne, plus notre corps aura besoin d’éléments nutritifs. Une mauvaise alimentation nuira à vos performances et augmentera le risque d’hypoglycémie pendant la pratique du vélo RPM. Une bonne alimentation vise alors à combler les pertes de liquides et de nutriments pour que notre corps ne soit pas en manque durant les séances d’entraînement et les phases de récupération.

L’alimentation est donc nécessaire avant, pendant et après un effort physique. Alors que faut-il manger et comment les consommer au moment défini ?

Quand vous faites du vélo RPM ou du vélo d’appartement, vous brûlez beaucoup d’énergie. Par ailleurs, il faut prendre en compte ce que vous mangez avant de vous entraîner. Quand vous faites du cyclisme, le premier conseil sport et alimentation que vous trouverez c’est qu’il faut manger des fruits, des légumes, de la viande et des féculents, sans oublier les autres éléments qui vous sont recommandés. Sinon, si vous décidez d’opter pour une longue séance d’entraînement, le mieux c’est de manger, avant votre exercice, des féculents et des protéines.

Pendant, l’entraînement, il serait préférable de toujours vous hydrater (règle d’or dans le “sport et alimentation”). Mais vous pouvez toujours ajouter du sirop ou des poudres destinées à l’effort pour donner à votre corps les minéraux dont il a besoin.

Après l’effort, le corps entre dans une fenêtre anabolique. C’est-à-dire que c’est à ce moment-là qu’il est important de soigner votre alimentation, votre nutrition, surtout votre hydratation. Pour ce qui en est de la nourriture, il serait préférable de manger protéiné pour mieux contribuer à la régénération des tissus musculaires et permettre à l’organisme de mieux récupérer.

Manger sain et varié

Manger sain et varié implique tous les apports nutritifs que vous consommez avant, pendant et après vos séances d’entraînement. Donc pour pouvoir pédaler avec l’énergie nécessaire, vous devez inclure dans votre alimentation/nutrition certains nutriments. Au niveau nutritionnel, vous devez en effet privilégier les féculents et les protéines (viandes maigres, etc.) et surtout éviter les matières grasses et les produits sucrés. Autrement dit, vous devez avoir un repas de type potage ou ratatouille de légumes, blanc de volaille et pâtes, sans oublier les produits laitiers (yaourt nature) et une compote de fruits pour optimiser vos performances en conjuguant sport et alimentation.

Définir ses objectifs

Le sport et l’alimentation sont deux choses complémentaires. Mais il ne faut pas oublier qu’en faisant du sport, vous avez un objectif à atteindre. Mais comment le définir ? Tout d’abord, il convient de rappeler que le vélo RPM ou le vélo biking vous permet de travailler certains points. Notamment la coordination et la vélocité, votre force musculaire et votre force explosive, votre capacité aérobie et surtout votre puissance.

Vous allez donc commencer par définir les points que vous voulez travailler. Pour ce faire, commencez par vraiment comprendre vos besoins. C’est-à-dire qu’il vous faudra déterminer si vous voulez perdre du poids, si vous voulez affiner votre silhouette, si vous voulez affermir ou renforcer vos muscles. C’est ainsi que vous pouvez opter pour l’alimentation ou la nutrition adaptée à votre entraînement.

Consommer des protéines pour vos muscles

Étant donné que le vélo RPM ou le Vélo biking va solliciter l’ensemble de votre corps et de vos muscles, il serait préférable de consommer beaucoup de protéines. Ces nutriments vont donc contribuer au développement et à la nutrition des muscles, surtout après un effort physique important. Autrement dit, les protéines sont une source d’énergie importante et jouent un rôle important dans la phase de récupération cellulaire. Ils sont également essentiels dans la consolidation musculaire et celle des différents tissus.

Les aliments à privilégier

Comme il a été mentionné précédemment, il faut privilégier certains aliments si vous vous mettez au vélo de biking. Dans ce cas, il faut avoir une alimentation colorée (règle de base dans le sport et l'alimentation). En d’autres termes, vous devez privilégier les aliments riches en glucides et en protéines. Vous pouvez donc manger du flocon d’avoine au yaourt, du riz aux légumes, de la salade de quinoa, de la banane accompagnée de beurre d’arachide ou encore des pâtes au thon. Sinon, pendant votre entraînement, vous pouvez prendre des fruits secs, des barres énergétiques ou des brioches maison (sans oublier de vous hydrater, bien évidemment). Et quand vous avez fini de vous entraîner, les yaourts aux céréales ou aux fruits, la salade de légumineuses à l’œuf dur et la pomme de terre bouillie avec poisson ou viande rouge sont à privilégier.

Les aliments à éviter

Quand vous faites du vélo RPM ou du vélo biking, vous devez prendre certaines précautions en ce qui concerne votre alimentation. Il ne faut donc pas abuser des plats épicés et de la caféine. Les repas copieux provoquent souvent une mauvaise digestion, donc des brulures d’estomac. Il ne faut pas non plus consommer les aliments riches en fibres et en lactose pour éviter les troubles intestinaux. Dernier conseil sport et alimentation : il faut boycotter les aliments industriels qui contiennent trop de graisses trans ou hydrogénées. Autrement dit, une alimentation saine, équilibrée et adaptée à vos séances d’entraînement est à privilégier.

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés